Menu

1.3.13


C’est un échange qui se fait au niveau glandes. Saïd et Jonathan ont des glandes, ce qui leur permet de verser la larme secrète le soir dans leur lit. Ils sont si solides, ils ont des corps lisses, bien fins, faits de glandes surnuméraires colorées. Elles sont dans leur intérieur, il suffit de les imaginer. Ce sont les productions des glandes qui créent le sur-poids.
Il y a les glandes lourdes et les glandes fuligineuses, ce qui veut dire qu’elles produisent de la suie. Il y a des glandes inutiles, ce sont les glandes de la main, ce qui veut dire qu’elles ont du sentiment, car la main est le lieu du sentiment.
Les glandes de la main hypertrophiées sont le signe d’une santé fragile, d’une propension à la sénilité. Le sentiment ne devrait jamais être visible. Et c’est attendrissant quand on y pense.
Tu le sais bien, au fond, ce que je veux dire par là, tu le sais.


1 commentaire :