Menu

24.5.12


Il ne s’agit pas sincèrement de prendre le monde comme un petit mouchoir de poche. Car enfin, en vérité, le monde se couche sur d’autres mondes et enfin en vérité, le monde est recouvert de tissus multicolores et de soldats, d’enfants, de sangsues. Enfin, il faut bien le dire chaque feuille de chaque forêt a le même nom que toi et chaque parole a le même sens que la mort. Chaque parole a le sens de l’irisation, de la componction. Chaque parole, il faut le dire en vérité est une pierre précieuse dans un navire. Au moment de crier et par le haut du corps, au moment d’une manœuvre des rayons naturels de la lumière. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire