Menu

29.3.12

Elle       se     lève   donc     et    respire     son    corps  /    Donc   elle   se   lève   à    son    propre    corps   /   Se    touche  /  Elle     se     touche  /   Dans    la    roue    des    restes    à     manger  /   Manger    des    restes  /   Et   des   bruits    de    la    ville /                                      Et     c’est    ainsi    depuis    toujours   /    Et   donc    elle    se     lève    et     met     la     tête    dans    ses    mains  /   Le    nez    sur    le    visage  /   C’est   ainsi    à   la    fenêtre  /   Dans    le    jour  /   Et   donc    et    il    le    faut    elle    se     lève  /                               Tend    la    main,    elle    tend    le    bras,    esquisse    dans    les   airs     une    figure  /   Se   touche   le   ventre  /   Et   donc    sa   figure    se    déplie  /   Puis    elle    se   lève  /   Soudain       se    lève
Elle    se    lève  /                 Le soufre,   le mercure,     le sel /    Se touche    d’abord    le    cou  /   Et    c’est    ainsi,    c’est    ainsi  /   Le    jour    lève   son    corps    elle  /  L’énergie,    le mouvement,     la masse /     Elle   se    lève  /   soulevée  /   Elle    est     levée  /   Et    soudain    et    une    fois    de    plus   elle    s’est     levée  /   Sa      vie  /  Blanche   donc,       et    levée  /  Touchée  /    C’est     alors,    et    c’est    alors,    levée   et    entièrement    probable  /   Et  c’est   alors    et    c’est   toujours    et    groggy     mais     c’est     alors  /                                Elle    se    lève  /   groggy  /   Elle    se   lève     se    tend  /   Puis    elle    prend    sa    main   /   sa    propre    main  /  et    se    lève    à     cet     endroit    précis  /  C’est       ainsi  /   Et    il     en     est     ainsi      depuis     l’éternité /

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire